Une bibliothèque solaire

Quelques indices : la plupart de ses livres ne sont pas imprimés en caractères latins ; l’agence d’architecture qui l’a conçue est internationale et parisienne.

Cette bibliothèque cohabite avec une salle de concerts et d’opéra ; elle domine une capitale plurimillénaire de la culture occidentale.

Solution de la devinette ?

Les architectes en sont Renzo Piano et ses collaborateurs au sein de l’agence RPBW, associés à l’agence grecque Betaplan : c’est le centre culturel de la Fondation Stavros-Niarchos dans la proche banlieue d’Athènes. Une très grande réussite qui tire tout le pays vers la convalescence de son amour-propre mis à mal par les difficultés financières, et hisse toute la capitale du monde hellénique au plus haut niveau du vingt-et-unième siècle naissant.

Réalisé selon l’exercice de style que j’ai baptisé « one hour by the tower », ce reportage a consisté en un tour des lieux en à peine plus d’une heure : la magic hour chère aux cinéastes. Ce moment paradoxal où le soleil décline, tandis que sa lumière rehausse au contraire tout ce qu’elle touche.

Visite incomplète, donc, plutôt d’intérieur que d’extérieur, sans images en plein midi ni vue d’ensemble dans le lointain avec le long jardin herbu montant à la rencontre de cette architecture sereine. Mais ce n’est que partie remise. Tout l’édifice invite à venir et revenir savourer Athènes.

Library

Ci-dessus | Sony alpha 7R III • objectif Zeiss 18mm f/2,8 • Photo Frédéric Allinne • FA# | 2019
Ci-dessous | One hour by the tower au Centre culturel Niarchos • Photos Frédéric Allinne • FA# | 2019
Le croquis qui termine le diaporama est de la main de l’architecte.